LE PAYSAGE MÉDIATIQUE FRANÇAIS, EN UNE INFOGRAPHIE

AGENCERNUMERIQUE webmagpaysagemédiatique BANNIERE

Le champ médiatique français est vaste et varié. Différents propriétaires, différentes formes, différents objectifs, etc, etc.

Alors, comment les représenter ? Seulement par propriétaire ? Comme l’ont déjà fait Acrimed et Le Monde Diplomatique ou par ses particularités ? 

 

Anne-Sophie Novel, journaliste indépendante, auteur du film documentaire Les médias, le monde et moi, co-réalisé avec Flo Laval, nous propose le monde de l’information perçu différemment, illustrée à l'aide d'une cartographie : « une carte un peu spéciale, très subjective, volontairement conçue pour donner à voir autrement le paysage médiatique français », expique-t-elle sur le site du projet.

Cette carte, proposée lors du Festival Bien S’informer à Ground Control en mars dernier, s'attache à clarifier visuellement la place des différents médias en fonction de leur spécificité et par symboles.

AGENCERNUMERIQUE webmagpaysagemédiatique web

La carte en HD : 

https://lesmediaslemondeetmoi.com/wp-content/uploads/2020/08/media-final-140x100-1.pdf 

 

Sa légende :

– La source représente les agences de presse comme l’AFP, “qui abreuvent de dépêches le monde de la presse” ;
– le fleuve sont les médias dits mainstream, où naviguent “les actionnaires possédant les médias inscrits dans leur sillon” sur leur yacht rutilant. De la famille Bouygues (TF1, LCI) à Bolloré (Canal+), Dassault (Le Figaro), en passant par Lagardère (Paris Match, Virgin), Drahi avec Libération et BFM ou encore le trio Niel-Pigalle et Kretinsky à la tête du MondeMarianne (pour Kretinsky) ou Telerama ;
– les médias réalisant une vérification des faits, le fameux factchecking, sont représentés par un tribunal ;
– la montgolfière est là “pour prendre de la hauteur, du recul, du temps de reportage et d’analyse sur l’actualité”. Ce sont des médias comme Arte, Les Jours, America ou Le 1 ;
– les sommets enneigés représentent “les affaires”, soit “les enquêtes d’investigation qui ont marqué l’histoire” comme les affaires Khadafi, Karachi, Cahuzac ou les Wikileaks ;
– la loupe symbolise “les démarches d’investigation de qualité”, comme Cash Investigation, Mediapart ou Le Canard Enchainé ;
– la boussole est là pour “garder le nord, avec des ONG et des structures qui permettent de sensibiliser à la liberté de presse ou à l’éducation à l’information et aux médias” ;
– au centre, “les médias locaux – dans le village la presse quotidienne régionale, dans les yourtes en périphéries les médias alternatifs” ;
– sur la grande roue, on retrouve les médias satiriques et humoristiques comme legorafi et Groland ;
– dans le potager, place aux “jeunes pousses de la presse jeunesse et ce que consultent essentiellement les jeunes (contenus de youtubeurs/youtubeuses et assimilés)” ;
– les 5 arbres bleus sont réunis au sein de “la forêt d’alternatives et son chemin de journalisme constructif” ;
– “Sur la droite, des médias identitaires nationalistes extrémistes (drapeau français) ou complotistes et limite vaseux (dans le tas de fumier)” ;
– enfin, le drone symbolise “les intelligences artificielles qui aident à éplucher les volumes de contenus informatifs pour vous procurer une veille et des articles sur mesure”.

Pour Anne-Sophie Novel, cette carte est “un effort pour raconter une histoire et inviter à avoir un autre regard sur ce monde tellement accusé de mal faire son travail… et montrer à quel point il est divers, à quel point des médias considérés comme manipulés offrent aussi de beaux contenus, à quel point des indépendants peuvent être limites, etc.

 

Source: https://lareclame.fr 

On reste connectés ? 

Agence de communication visuelle et webmedia à La Réunion et en région PACA

©Agence R Numérique
Tous droits réservés.
Reproduction strictement interdite